La numérisation de vos cassettes  BETACAM SP

 

 
Format du fichier vidéo :
Toutes les cassettes numérisées sur clé USB ou disque dur sont au format que vous désirez
 
Titrage de vos films :
Les fichiers vidéo sur clé USB, disque dur ou sur DVD sont titrés comme sur la cassette. S'il n'y a pas de titre sur la cassette, un numéro lui sera attribué.
 
FORFAIT PRIX (TTC)
30 MIN MAX 17,00€
45 MIN MAX 20,00€
60 MIN MAX 23,00€
90 MIN MAX 28,00€
120 MIN MAX 32,00€
180 MIN MAX 36,00€

Le transfert :
Toutes les cassettes sont ventilées (débobinées et rembobinées) afin d’obtenir un résultat optimum.
Ce processus permet de décoller des bandes inutilisées depuis longtemps et favorisent ainsi un meilleur passage sur les têtes de lecture.
Les cassettes passent par un correcteur vidéo (réglage des couleurs et correction gamma) pour corriger la perte de couleur causée par le temps.
La prestation :
   Le fichier vidéo commence juste au début et s'arrête juste à la fin.
   La recherche et la suppression de scènes indésirables font l'objet d’une option supplémentaire.
   Une facture est éditée avec la durée de chaque cassette.
 

 

Conseil - Sauvegarde de vos vidéos:
Après avoir numérisé vos cassettes sur clé USB ou sur disque, il faut impérativement faire une deuxième copie chez vous par sécurité. L'enregistrement sur DVD est pratique, mais sa durée de vie est de 15 ans maximum.

 Pour plus de détails:
Tél : 01 64 48 38 80 / Port : 06 49 77 51 04

 

 

 

Le Betacam est un format d'enregistrement vidéo professionnel sur bande magnétique développé par Sony à partir de 1982.

Les cassettes, dont la bande fait 1/2 pouce de large, comme la VHS, existent en deux tailles: S et L. Les caméras enregistrant en Betacam ne peuvent être chargées qu'avec des cassettes de type S alors que certains magnétoscopes peuvent utiliser les types S et L. L'ensemble de la cassette est colorée différemment selon le format, permettant de les identifier facilement. Une clé mécanique est intégrée, pour permettre au magnétoscope de reconnaître le format de la cassette lorsqu'elle est intégrée.

Betacam / Betacam SP

Betacam SP Camcorder 01 KMJ.jpg
 

Le format originel Betacam a été lancé en 1983. C'est le premier format analogique professionnel permettant d'enregistrer sur une caméra de manière séparée les signaux de luminance (sur une piste) et de chrominance (sur une autre en utilisant le multiplexage temporel CTDM). La définition est de 300 lignes.

En 1987 est développé la Betacam SP qui augmente la définition horizontale à 400 lignes (jusqu'à 700 lignes pour les versions les plus récentes), la fiabilité (bandes métal), la bande passante et la qualité sonore (le nombre de pistes audio passe de 2 à 4). Le Beta SP (pour 'Superior Performance') devient le standard pour la plupart des chaînes de télévision jusqu'à la fin des années 1990.

Digital Betacam ou Betacam numérique

 
Digital Betacam L

Le Digital Betacam, traduit en français par Betacam numérique, aussi abrégé en Bétanum, est sorti en 1993. Le format s'améliore par rapport aux deux formats précédents en passant à l'échantillonnage numérique, tout en coûtant significativement moins cher que le format D1 (bandes de 3/4 de pouce), avec une meilleure qualité et une plus grande fiabilité ainsi qu'un encombrement restreint. Les cassettes de petite taille permettent une durée d'enregistrement de 40 minutes, les grandes de 124 minutes.

Le format Betacam numérique enregistre le signal vidéo en utilisant une compression intra-image de type MJPEG (soit 50 trames compressées JPEG par seconde) et donc - entre autres - une compression de type DCT sur le signal au format composantes, avec une quantification sur 10 bits (YUV de type 4:2:2). Les modes d'enregistrement 625 et 525 lignes utilisent respectivement 720 x 576 et 720 x 486 points, avec un débit vidéo moyen de l'ordre de 100 Mbit/s.

La bande audio est enregistrée sur quatre canaux, échantillonnés à 48 kHz, quantifiés sur 20 bit, codage PCM. Cela permet l'utilisation de codeurs multicanaux, par exemple le système Dolby E. Un cinquième canal analogique (rarement utilisé) est disponible pour le cueing, et une piste est réservée pour l'enregistrement du Time-code (LTC).

Certains équipements Betacam numérique disposent, en option, de l'électronique et des têtes sur le tambour nécessaires à la compatibilité avec les formats analogiques Betacam et Betacam SP, en lecture uniquement. Cela permet d'intégrer plus facilement la multitude de formats en gardant le câblage inchangé. Ces bancs sont identifiables à la présence d'un logo "A" sur leur pupitre.

Le Digital Betacam est considéré comme le meilleur format pour le travail avec des sources de définition "standard" (SD), surpassant des solutions plus économiques comme le DVCAM et le DVCPRO. Ces formats compressent d'un facteur de 5 le débit du signal vidéo, dégradant visiblement l'image, quand le Betacam numérique compresse avec un facteur de 2 et ne détériore que très peu le signal brut. Il existe néanmoins un format DVCPRO 50 de qualité comparable (3.3:1).

Un autre point qui a permis une intégration rapide, est l'utilisation de l'interface SDI. Celle-ci peut utiliser une ancienne liaison coaxiale (à condition d'une bonne qualité) pour transporter la vidéo et même le signal audio. C'est un coût en moins.